• A Coulon, l'école

     

     

    Une petite école aux portes du marais poitevin, au départ du labyrinthe de canaux où glissent sur l’eau verte les barques silencieuses. Des roses rouges et des iris jaunes ondoient le long des berges.

     

    Une école où toutes les portes sont ouvertes, avec une très grande cour remplie de jeux et d’arbres,  surplombant la bâtisse toute en longueur, un clocher qui sonne comme une église. Les élèves viennent à l'école en vélo, des barques sont amarrées au bout de leur jardin.

    A Coulon, l'école

    La salle aux murs jaunes, une vingtaine d’enfants qui attendent le tournage dans un silence épais d’excitation. Lola se cache dans la cour sous une capuche, il faut garder l’effet de surprise pour que les regards des enfants dans la classe soient naturels, ceux de la découverte d’une nouvelle élève.

    A Coulon, l'école

     

     

    Voici le storyboard lors de l'exposé de Lio.

      

    A Coulon, l'école 

     

    Moi aussi je tourne :

    La porte est fermée : moteur demandé, silence demandé et action!

    Je me lance, il y a des marques rouges sur le sol comme repères pour faire un arrêt.

    - Bonjour Madame Vernier, bonjour les enfants.

    De nouvelles marques rouges marquent l’emplacement qui a changé.

    - Je vous présente Apolline Pétrossian!

    Un petit mot sur ce nom : c’est Apolline l’actrice qui jouait Loussiné dans le Piano, un petit clin d’œil à l’Arménie dans ce film français au film précédent.

    - On refait tout de suite, moteur demandé, ça tourne au son 3/6. Action. Clap.

    Certains enfants ont des répliques, Valéry, qui joue la maîtresse, les coache, c'est aussi son métier :

    - Il ne faut pas trop les cadrer pour qu'ils soient les plus naturels possible!

    A Coulon, l'école

     

    A Coulon, l'école

    On refait la scène six fois, les élèves comprennent ce que veut dire tourner un film : la patience, l’ennui. Et d’un coup être prêt à l’instant du clap. Une fois encore, puis trois fois de façon muette, puis avec l’autre caméra, puis avec un plan resserré sur Lola, puis sur Max.

     

    L 'équipe est très pro, la script au combo, deux professionnels à la caméra et deux au son, plus les éclairagistes.

    Tout ce monde dans l'espace resserré de la classe et de la salle des professeurs.

    Mais à force de répéter avec conviction mon rôle, je m’embrouille dans le texte.

    A Coulon, l'école

    - Vous…

    Mon cœur bat :

    - Je compte sur….. vous.

    Tout le monde dit que j'ai l'air très naturel. Quand ils apprennent que je suis prof dans la vraie vie, ils me disent que cela ne les étonne pas!

    Quelques enfants sont regroupés au niveau des écrans du combo, c’est le petit rigolo qui joue le pingouin pour se moquer de Lio qui va recevoir une baffe de la part d’Apolline, mais il ne le sait pas. C’est l’excitation quand les élèves voient la répète et qu’Apolline bouscule le petit. La baffe sera d’un coup après la répétition.

    A Coulon, l'école

    Mais au moment fatidique, Lola, qui joue Apolline, ne peut pas. Le petit rigolo anticipe la giffle. Ce n'est pas réussi. Quelle sera la prise au montage?

     

    Il a plu le soir pour le jour de la poursuite en vélo. Lévon revient un peu chagrin.

    Trois enfants étaient volontaires pour la course des mauvais garçons, y compris le fils de la productrice, Titouin. Il devient chef de bande avec son air "so British" de gentil garçon, qu'il est dans la réalité, adorable!

    Zaza lui choisit un costume de mauvais garçon.

    Jean blouson noir et sweat gris foncé pour les mauvais gars qui font peur à Lio...

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :